21/06/2014

La presse, c'est DANGEREUX!

Détestant ce genre de publication, détestant le sensationnalisme et rêvant que Pierre est éternel, je ne souhaitais pas publier ce qui suit.
Sinon que depuis hier, ce texte circule non seulement dans la presse mais aussi sur de noubreux sites d'infos et sur les réseaux sociaux.
Alors, à quoi bon...
vassiliu p19.jpg
"Il y a trois ans, l'épouse de Pierre Vassiliu (76 ans) révélait le terrible mal qui le rongeait : la maladie de Parkinson. Depuis huit ans, l'inoubliable interprète de Qui c'est celui là, un tube sorti en 1974, lutte avec courage et dignité contre cette maladie neurologique chronique dégénérative. Laura, qui partage sa vie depuis plus de 30 ans, nous donne de ses nouvelles dans France Dimanche. Elles sont malheureusement très tristes : "Cette fois, c'est la fin. Si Pierre ne meurt pas cette semaine, ce sera la semaine prochaine..."
C'est par téléphone que Laura a accepté de se confier à nos confrères. Les mots sont crus, la situation dramatique. Déjà il y a trois ans, Pierre Vassiliu avait déjà du mal à se déplacer. Désormais il ne peut plus marcher. Un fauteuil roulant lui est nécessaire. Après s'être longuement battu avec l'aide de son épouse, entouré de leurs cinq enfants, dans sa maison de Sète, le chanteur a dû être admis il y a quelques mois dans une maison médicalisée, spécialisée dans le soin des malades soufrant de Parkinson. Sa santé s'est dégradée, ses proches ne se font plus d'illusion. Laura ne cache rien de sa souffrance : "Son Parkinson dure depuis huit ans. Il s'en va par morceaux, et c'est horrible tellement sa fin est longue et pénible. Mais là, il ne se rend même plus compte de son état. [...] Le pauvre ne se rend plus compte de rien."
Avant que l'état de santé de Pierre Vassiliu ne s'aggrave de manière dramatique, le chanteur avait accepté d'être suivi par la réalisatrice Laurence Kirsch. Durant deux ans, elle a accompagné le chanteur avec sa caméra, montrant son combat au quotidien et dressant le portrait d'un homme positif, plein d'humour et de charme malgré la maladie. Laurence Kirsch a utilisé de nombreuses images d'archive pour retracer en filigrane son parcours atypique. En quête de financement pour boucler son documentaire, qu'elle a intitulé Qui c'est celui-là ?, comme le plus beau succès de Pierre Vassiliu, la réalisatrice a reçu le soutien de nombreux internautes souscripteurs grâce au site Touscorprocom. Elle avait besoin de 4 000 euros pour terminer son film, elle en a récoltés près du double."
France Dimanche 20 juin 2014

06:23 Écrit par Saï-Saï dans Actualité | Commentaires (5) |  Facebook |

Commentaires

Pierre....que j'écoute souvent....un familier de mes 20 ans ( j'en ai 72) ...même si nul n'est eternel, il restera dans ma téte.

Écrit par : Blauth | 27/06/2014

Répondre à ce commentaire

Enfin des mots.

Nous sommes deux aujourd'hui à écrire à Pierre.
Nous sommes vieux en âge (56 pour moi), mais c'est certain, nous avons connu une autre "chanson" que les pitreries de l'époque.
Pierre est un poète chantant "juste", les mots justes, le ressenti des images et les yeux qui voient.
Le cœur qui respire et les pieds qui marchent vers....

Et la vie ailleurs où là,
qui le fait chanter, écrire, avec l'Autre ou qui la cherche...


Merci Pierre , tu as sûrement contribué à ouvrir mon esprit.
Ma vie est un peu construite avec toi.

Isabelle.

Écrit par : hasselbein | 30/06/2014

Répondre à ce commentaire

Quelle idée a eu l'épouse de Pierre Vassiliu d'alimenter la presse à scandales ?

Écrit par : Gilbert Duroux | 17/08/2014

Répondre à ce commentaire

je pense que Pierrot t'aurai répondu "on s'en fout"

Écrit par : leroico | 17/08/2014

Banjul une des plus belle chanson du monde, Pierrot je l'ai rencontré au Lubéron,il était tard ce samedi soir, un type formidable, laisse ouverte ta maison d'amour à bientôt................

Écrit par : leroico | 17/08/2014

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.