17/08/2014

Pierre est remonté dans son engin interplanètaire...

Pardon de ne pas communiquer pour l'instant

vassiliu p20.jpg

15:26 Écrit par Saï-Saï dans Actualité | Commentaires (10) |  Facebook |

Commentaires

Un grand vide... il a marqué ma jeunesse...........

Écrit par : chantal minger | 17/08/2014

Répondre à ce commentaire

Bonjour,

Je suis bien triste d'apprendre la mort de Pierre Vassiliu.
J'avais eu la chance de le rencontrer en juin 1989 avec Denis Vanhecke dont je viens d'apprendre la mort en lisant ce qui précède.
Cela fait quand même du bien de se souvenir d'eux.

Écrit par : marjolaine Feld | 18/08/2014

Vous aviez presque tant et tant et voilà qu'on ne vous laisse plus le temps!
Que votre retraite éternelle soit un aussi joyeux et doux bordel que votre maison d'amour!
Merci pour toute cette tendresse déguisée...

Écrit par : Didier ROBERT | 17/08/2014

Répondre à ce commentaire

J espère bien qu il fait un joyeux bordel avec ses amis , levons notre verre à sa vie !

Écrit par : Trouve | 18/08/2014

Adieu mon ami poète,
Je t'ai rencontré à l'île de la Réunion dans un bar et j'en garde un très bon souvenir....
Tu était simple et abordable...
Bon voyage l'ami...
On ne t'oubliera pas...
Qui c'est celui là?

Écrit par : LUFFROY Bruno | 17/08/2014

Répondre à ce commentaire

Je n'étais pas un fan, mais simplement "amoureux" de Pierre VASSILIU. Ce doux poète je le croisais parfois, à Sète, et j'ai toujours eu la même envie, sans jamais oser le faire, de lui exprimer ma gratitude pour les moments magiques qu'il nous donnait en concert. Pour ses musiques et ses textes que l'on reprenait entre amis. Pour l'émotion qu'il nous apportait. C'est un très grand de la chanson française qui nous quitte, je suis bouleversé. Encore un jour qui passe... Un pas de plus sur la glace...

Écrit par : Robert BALAGUER | 18/08/2014

Répondre à ce commentaire

Il y a quelques années nous l'avons vu sur scène en Béarn, quel a été son dernier concert ?

Écrit par : marinelou | 18/08/2014

Répondre à ce commentaire

Bonjour Saï Saï,
Elle me prend aux tripes cette photo depuis que j'ai accroché votre blog, comme celà en passant......
sans doute parceque je suis moi-même malade, annonce faite il y a tout juste 5 mois, et qu'elle exprime toute notre difficulté à "quitter le jeu" alors que la vie continue par ailleurs....
J'ai vu M.Vassiliu en concert en 86/87 à Ris-Orangis, aux Cinoches, dans sa "période afro", et j'en conserve un souvenir
magnifique, musicalement, humainement.....c'était la fête sur scène et dans la salle.......embrassades, chorégraphies improbables et improvisées, la fraternité tout simplement autour d'un vrai moment de partage....
Il me semble assister à la dernière parade des dynosaures, C.Nougaro, J.Ferrat, F.Béranger, N.Ferrer, H.Cristiani, A.Leprest, à la lente érosion des troubadours qui modestement ont oeuvré avec leurs tripes pour un monde meilleur.......
Il me restera de cette parethèse enchantée, les accords d'intro de "Marie en Provence", le phrasé précurseur de "Film",
les harmoniques à la CSNY des titres tels "J'ai trouvé un journal....", "Une fille et 3 garçons..." et bien-sûr la poésie intemporelle de "Amour Amitié", "Dans ma maison d'Amour" et la jubilation vénéneuse de "Vadrouille à Montpellier"
Bon voyage à vous M.Vassiliu, merci.... sans votre talent, votre dérision, votre subversion, vous avez grandement contribué à enchanter mes rêves d'amour et d'humanité.....
Je n'ai qu'un ultime regret, ne pas vous avoir croisé sous des cieux ensoleillés, en paressant musicalement.........

Écrit par : Chris | 19/08/2014

Répondre à ce commentaire

Pour finir, si le temps m'est donné.........après un hommage rendu l'an dernier au Grand Georges de passage à Sète, je
projette de vous rendre une ultime visite sur les lieux de votre dernière demeure......pour le compagnon "virtuel" de route que vous étiez

Écrit par : Chris | 19/08/2014

Répondre à ce commentaire

de la varenne à sète il n y a qu'un pas alors chapeau l'artiste

Écrit par : daniella | 19/08/2014

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.