20/05/2015

Aubercail 2015: Pitiot en Vassiliu l’africain

Aubercail 2015. Pitiot en Vassiliu l’africain

Bandeau-Vassiliu.jpg


Une bio musicale de Pierre Vassiliu, ce pourrait être une pièce en trois actes, pas forcément chronologiques, mais thématiques :
- les chansons potaches-grivoises (Charlotte…), valse balloche rigolarde,
- les chansons tendres : Amour-Amitié, Léna,
- la période africaine qui mélange les trois thèmes, mais avec des rythmes afros.
C’est ce dernier volet qu’a choisi Thomas Pitiot en hommage souvenir à ce Pierrot turbulent qui a toujours fait flotter l’étendard de l’amitié sur ses tribus-phalanstères. En Provence ou au Sénégal, il ouvre ses portes à qui veut partager un moment de vie, de spectacle et de musique. Thomas Pitiot a bien fait les choses. Outre l’accueil naturel dans cet Espace Fraternité d’Aubercail, c’est un little big band qui envoie Toucouleur avec l’énergie joyeuse qu’on peut imaginer du jazz exubérant des origines à la New Orleans. Une musique débordante de joie, de rage de vivre et de rires contagieux. Thomas Pitiot partage la scène avec Marylin-Samantha, petite fleur éclatante dans les rues d’Antibes ou d’Aubervilliers, et égérie de Vassiliu-Thomas dans un bal au Sénégal.
Chansons-pamphlets, chansons-réquisitoires, chansons d’amour, chansons à danser, Thomas Pitiot et sa belle bande de musiciens s’en donnent et nous en donnent à cœur joie pour ce concert prémices du Festival Aubercail qui commence le 26 mai. Pour cinq jours de fiesta vassilienne.
Dans ce voyage coloré, les vieux de la vieille auraient aimé retrouver Léna, ou Carolina, même si elle se fait attendre à l’aéroport ; et une dose de plus de Thomas Pitiot en solo guitare pour une très jolie page d’Amour Amitié toute en finesse et sensibilité. Ce sera peut-être un autre spectacle, un autre jour. Cette création est disponible à tout programmateur avisé soucieux de faire partager un beau spectacle à sa région. Ça fait danser les jeunes, ça fait du bien aux vieux qui étaient jeunes en 1960, c’est bien pour tout le monde. Qui c’était ce mec-là ? Un mec très bien, Pierre Vassiliu, qui a rejoint son vaisseau interplanétaire. Salut les étoiles !
Norbert Gabriel

06:39 Écrit par Saï-Saï dans Actualité | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.